Portrait d’une vigneronne : Olympe Minvielle, du cinéma à la viticulture

 CHATEAU LAGARETTESeconde rencontre au château Lagarette

Août 2014. Olympe Minvielle nous raconte son histoire, son enfance dans les fragrances de la tonnellerie paternelle, sa rencontre avec le cinéma et la renaissance du château Lagarette et de ses vignes qui ont rapidement donné un vin délicat, résultat d’un travail respectueux de la terre et de la plante mais aussi, comme aiment à le souligner Olympe et Yvon, son époux, un vin sincère sans autre arrière-pensée que de faire plaisir à ceux qui le dégustent.

C’est un vin classé en première côte de Bordeaux mais qui rivalise grandement avec ceux que l’on qualifie communément de grands dans le vignoble bordelais. Pour parfaire, sa démarche, comme au Domaine de l’Ecu, une cargaison a été récemment exportée à la voile (compagnie TOWT) depuis le port de Bordeaux sur un ancien thonier. Olympe a diffusé sa passion dans un film documentaire sur les vignobles biodynamiques qui met en scène nombre de vignerons du groupe Renaissance des appellations. Elle compte pas en rester là, un second est en préparation ayant pour thème les jeunes vignerons qui se lancent dans la biodynamie. Le tournage commencera pendant les prochaines vendanges.    Action! 

Les projets d’Olympe et Yvon Minvielle

Et ce n’est pas tout : un autre projet cinématographique est en train de prendre forme. O. et Y. Minvielle sont évidemment très impliqués dans le domaine plus général de l’écologie et en particulier de la transparence alimentaire. Ils préparent un film intitulé « La bataille du bio » ayant pour objet la prise de conscience et la compréhension par chacun de ce qu’on trouve dans les assiettes ; c’est ce qu’ils appellent la quatrième citoyenneté. Action!

Ecoutez-voir…

Les moments clés de l’enregistrement :

1 Enfance, tonnellerie et cinéma
2 L’achat de Lagarette, que faire de ces vignes?
3 Les conseillers
4 Le premier vin de Lagarette : réussite et émotion puis passage en biodynamie
5 La renommée et les médailles
6 Le vin, c’est un art, comme un film
7 Le film « L’esprit du vin », une belle aventure avant la prochaine

http://chateaulagarette.blogspot.fr/

Le château Lagarette ne réalise que deux cuvées soigneusement élaborées, élevées bien sûr en fûts de chêne (cf. enregistrement première partie « enfance, tonnellerie et cinéma ») :

La cuvée Renaissance pour honorer le renouveau de la propriété composée de Merlot (40%), Cabernet Sauvignon (40%), Malbec (20%), vin de garde.

La cuvée Cyrus composée à 100 % de Cabernet franc, à boire un peu plus tôt.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.