Les crus communaux du Muscadet

Crus communaux du Muscadet

Qu’on se le dise : le Muscadet est devenu un grand vin apprécié sur les tables du Monde entier. Ce vin ne porte pas le nom de son lieu ni le nom de son cépage, ce qui est unique. Il a traîné longtemps l’image d’un vin de comptoir vite fait, vite bu. Les crus communaux contribuent largement à effacer cette image.

Pourquoi les crus communaux du Muscadet ?

L’aire d’appellation Muscadet – Muscadet de Sèvre et Maine regroupe une grande diversité géologique donnant des vins originaux selon le type de sol : gabbro, gneiss orthogneiss, granite, micaschistes. Depuis longtemps, quelques vignerons vinifient des cuvées spécifiques selon le type de sol. Avec les crus communaux, il s’agit d’aller dans ce sens.

Depuis 2011, Les crus communaux du Muscadet se sont multipliés, chacun ayant sa personnalité. afin d’améliorer la qualité, un cahier des charges particulier à chaque cru a été adopté.

Les 10 crus communaux

  • Gorges : terroir de gabbro, rendement 45hl/ha, 24 mois d’élevage minimum.
  • Clisson : terroir de granite, 45 hl/ha, 24 mois d’élevage minimum avec pratique du bâtonnage.
  • Le Pallet : terroir de gneiss, d’orthogneiss, de micaschistes, 18 mois d’élevage minimum.
  • Goulaine : terroir de gneiss et micaschistes, entre 20 et 30 mois d’élevage.
  • Château Thébaud : sol sableux avec sous-sol de granite et de gneiss, 36 à 48 mois d’élevage.
  • Mouzillon-Tillières : terroir de gabbro, argilo-sableux en surface, 24 mois d’élevage.
  • Monnières-St Fiacre, terroir de gneiss, 45 hl/ha, 24 mois d’élevage minimum .
  • La Haye Fouassière : dominante de d’orthogneiss, 18mois d’élevage minimum.
  • Vallet : micaschistes et sablo-argileux en surface, élevage supérieur à 18 mois.
  • Champtoceaux : le dernier-né, micaschiste majoritaire, 17 mois d’élevage minimum.

Des domaines en bio

  • Gorges : Vincent Caillé, domaine du Fay d’homme, en biodynamie, enregistré par Bonum Vinum en novembre 2015. Fred Lailler, domaine Brégeon, enregistré en novembre 2016.
Crus communaux du Muscadet
Vincent Perraud
  • Le Pallet : Michel Bédouet, enregistré en décembre 2018, 24 mois d’élevage.
Crus communaux du Muscadet
Michel Bédouet
  • Goulaine : domaine Luneau-Papin, en biodynamie.
  • Monnières-St Fiacre, Vincent Caillé, Julien Braud
  • La Haye Fouassière : bien qu’il n’ait pas de cuvée en cru communal, il faut quand même citer Jo Landron pour la grande qualité de ses vins en biodynamie. Enregistré en juin 2017.
Jo Landron

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.