Christophe Maillard, l’empreinte d’un vigneron en Muscadet

Muscadet Christophe Maillard   Le Muscadet Christophe Maillard  et le hameau du Pé de Sèvre

2 février 2014. C’est l’hiver, la grisaille s’étend sur les coteaux du Muscadet et le vent souffle. Il faut pourtant mettre le nez dehors pour aller tailler la vigne. Le Pé de Sèvre, sur la commune du Pallet est un pittoresque hameau en bord de Sèvre, Pé signifie butte. C’était autrefois un port où s’amarraient les gabarres qui naviguaient sur la Sèvre et acheminaient ainsi le vin et d’autres denrées vers la Loire. Maisons de schiste, ruelles étroites, le village est endormi. C’est là que Christophe Maillard, vigneron, imprime son empreinte et, les beaux jours revenus, réveille le village par les animations dont il a le secret.

Les empreintes imprimées par le Muscadet Christophe Maillard

Empreinte musicale : Christophe était l’initiateur du festival Jazz sur Lie qui avait lieu au Pé de Sèvre et qu’il fait renaître désormais en collaboration. Il est lui-même joueur de saxo.

Empreinte paysanne : Christophe participe à la conservation de la vache nantaise ; il en possède quatre qu’il bichonne sur quelques hectares d’anciens vignobles. Son bétail n’a pas le label bio mais il le mérite largement.

Et surtout, empreinte viti-vinicole : Christophe, qui exploite 13 ha en bio ou en conversion bio, est sans cesse à la recherche de cuvées qui nous ravissent le palais. C’est un des initiateurs de l’appellation communale « Le Pallet » qui s’attache, avec neuf autres vignerons, à concevoir des cuvées de Muscadet soignées. il n’est jamais à court d’idées dans sa quête de diversité. C’est peut-être le fruit de ses méditations dans la nature qui l’entoure, « sa nature » comme il aime à le souligner.

Ecoutez voir…

1 La conversion en bio

 

2 La taille

 

3 Les petites vaches nantaises

 

4 Les méditations du vigneron

 

5 La cave, présentation des vins

 

6 L’empreinte du vigneron

Parmi les cuvées du Muscadet Christophe Maillard, il faut retenir :

– La cuvée Camille, un Muscadet ample, charnu, à ne pas gâcher avec des huitres mais à boire sur du poisson.

L’Empreinte futée, un Muscadet absolument surprenant après un léger passage en bois qui ne domine pas les saveurs. Un grand vin se rapprochant des Bourgogne blancs. Il en a bluffé plus d’un! A découvrir seul, pour lui même, à l’apéritif ou bien sur un poisson en sauce, un poulet à la crème ou, pourquoi pas, sur certains fromages.

http://www.maillard-vigneron.com/

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.