Marc Pesnot : à la recherche du fruit, écoutez-voir…

Marc PesnotMai 2015 au domaine de la Sénéchalière à St Julien de Concelles sur le territoire du Muscadet et du Gros Plant nantais. Marc Pesnot y concocte du vin naturel sur 20 ha sur un terroir de schistes blonds dominants, de schistes ardoisiers et de galets éoliens. La propriété est plantée de 80% de Melon de Bourgogne de 30 à 80 ans, le cépage du Muscadet et de 20% de Folle Blanche, le cépage du Gros Plant, vigne de 90 ans. Certains rangs ne sont pas palissés. Avec de telles vignes, les rendements sont faibles, entre 20 et 35 hl/ha. Elles sont protégées avec du cuivre bien sûr, mais aussi avec des huiles essentielles et des tisanes de plantes.

Marc Pesnot

Des vins rares

Tout ce qu’on peut ramener d’une visite chez Marc Pesnot, ce sont ses étiquettes et un souvenir d’une belle dégustation car il n’a rien à vendre car tout est déjà réservé avant la mise en bouteilles. Comment en est-il arrivé là ?

Marc PesnotIl ne fait plus de Muscadet depuis 2004, année où on lui a refusé l’appellation pour manque d’acidité. En effet, Marc a toujours cru dans le potentiel de ces deux cépages donnant habituellement des vins vite faits-vite bus (ce qui est en train de changer pour nombre de vignerons de la région). Il a toujours pensé qu’on y trouvait du fruit. C’est à cette quête qu’il s’est consacré pendant de longues années, tel un alchimiste, comme une quête du Graal. Et il y est parvenu jusqu’à ce que tombe la sentence réservée à ceux qui ne suivent pas les chemins tracés. Mais la clientèle internationale était captée, fidèle. Marc pouvait donc s’exprimer librement.

Marc PesnotL’agriculture biologique était, pour lui, une évidence mais il la pousse au maximum avec des levures indigènes, la non-adjonction de sucres même bio (courante sur la Folle Blanche), le sulfitage absent ou minimum (+/- 20 mg/l) à la mise en bouteille lorsque le client le souhaite pour le transport ou le stockage.

Marc a ses secrets : le ramassage par tris, la pressurisation très lente, des fermentations qui durent plus de quatre mois, parfois davantage (les 2014 ne sont pas terminées). Le résultat : ce sont des vins hors-norme, élégants, concentrés mais sans être confiturés. Ce sont DES MARC PESNOT, des vins qui lorgnent vers les grands Bourgogne blancs.

Ses cuvées 2014

Marc Pesnot

Les cuvées de Marc Pesnot – domaine de la Sénéchalière

– La Folle Blanche, un vin rond et vif à la fois, citron confit et cédras qui n’a rien à voir avec le Gros Plant nantais. La cuvée Equinoxe ne contient pas de sulfites.

La Bohème, un Melon de Bourgogne tiré des plus jeunes vignes (jusqu’à 50 ans), du corps, de la rondeur, de la fraîcheur qui s’expriment rapidement.

– Nuitage, Melon de Bourgogne, cuvée dont Marc surveille la macération carbonique toute une nuit et qu’il arrête quand il a pu sublimer le raisin et son fruit.

Miss Terre, Melon de Bourgogne, de fermentation très lente, un vin encore un peu fermé qui s’ouvrira avec le temps, très rond, très riche.

Chapeau Melon, un « Frizzante » à l’italienne avec un léger sucre résiduel qui fait l’équilibre, en bouteille encapsulées, du fruit et de très fines bulles.

Marc n’a pas de site internet (« pour quoi faire? ») ni de compte Facebook. Pour le trouver ? Chez lui ou dans quelques salons comme Les Affranchis ou la Dive-Bouteille.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Marc Pesnot : à la recherche du fruit, écoutez-voir…”