Vincent Caillé en Muscadet, la part du colibri

Vincent Caillé - maudoux 091115 (4)Vincent Caillé, le Muscadet sublimé

Novembre 2015. Rencontré au cours d’une séance de dédicace du Tronches de vins 2 dans lequel il figure, rendez-vous fut pris au domaine du Fay d’Homme à Monnières. Vincent Caillé compose sur les 25 ha qu’il cultive en agriculture biologique et en biodynamie. Il a sur sa palette trois types de terroirs qu’on trouve dans les bons Muscadet : le gneiss, l’orthogneiss, le gabbro ; deux appellations –Gros Plant du pays nantais et Muscadet de Sèvre et Maine-, deux crus communaux –Muscadet Gorges et Muscadet Monnières St Fiacre– ; six cépages : le Melon de Bourgogne et la Folle blanche bien sûr mais aussi des rouges -Gamay, Cabernet franc, Abouriou et Cot-.

Vincent Caillé élabore aussi des (grands) Vins de France

Vincent Caillé - maudoux 091115 (17)

Vincent Caillé compose les vins conduits par son inspiration, des vins vivants, expressifs. La fermentation sur levures naturelles, l’utilisation a minima des sulfites semblent être, pour lui, une évidence. Peu importent les appellations et leur carcan, certaines de ses cuvées sont des vins de France. Peu importe le temps nécessaire pour élever les jus (élever au sens de « porter plus haut »), certaines de ses cuvées restent de 30 à 48 mois en cuves ciment enterrées. Vincent est sans cesse en recherche. La cuvée Terre de gneiss repose en œuf béton, du vin orange de Melon de Bourgogne est en préparation dans une amphore italienne.

Vincent Caillé - maudoux 091115 (14)Alors, artiste ? Il en a l’étoffe mais Vincent est modeste comme le colibri qui, simplement, « fait sa part » pour protéger et régénérer le terroir (des tulipes sauvages, espèce protégée, sont réapparues sur le domaine).

Oublions les Muscadet et Gros Plant vite faits – vite bus, vins de comptoirs, l’images des vins à boire sur des huitres. Non, ils méritent résolument des mets raffinés. Vincent Caillé fait partie de cette génération de vignerons nantais décidés à mener une politique de qualité qui porte ses fruits puisque ses vins sont exportés dans plus de vingt pays.

Quelques cuvées du domaine du Fay d’Homme :

  • Le Gros Plant du pays Nantais sur terroir de gabbro (terre volcanique), du fruit, encore du fruit et un agréable acidulé, bouscule les idées reçues sur cette appellation.
  • Le clos de la Févrie, Muscadet, de la fraîcheur et du fruit.
  • Muscadet Monnières-St Fiacre 2010 sur terroir de gneiss, du fondu, de la longueur en bouche. A boire maintenant.
  • Muscadet Gorges 2012, sur terroir de gabbro, 48 mois d’élevage, un grand vin, précis, long, complexe, qui lorgne vers les Bourgogne blancs. Il peut attendre.
  • Terre de Gneiss 2014, issu de vieilles vignes, élevé en œuf béton, tout en rondeur. Il faut l’attendre.

Site en construction : http://www.lefaydhomme.com/

https://www.facebook.com/lefaydhomme?fref=ts

Les photos sont de Claude Maudoux http://www.claude-maudoux-images.fr/

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.