Tronches de vin 2, un guide qui sort des sentiers battus

tronches de vinNous l’attendions ce Tronches de vin 2 ; il est enfin arrivé et il faut accourir dans les vraies librairies avant qu’il ne soit épuisé rapidement comme son précurseur.

tronches de vin, un guide de vins original

C’est un guide (contre-guide) écrit par six collègues blogueurs : Patrick BöttcherVins libres-, Olivier GrosjeanLe blog d’Olif-, Antonin Iommi-AmmunateguiNo wine is innocent Rue 89 et Vindicateur-, Guillaume Nicolas-BrionDu Morgon dans les veines-, Philippe RapiteauLa pipette aux 4 vins– et Eva RobineauOenos-. Ici, point de vins de marques ; point de « grands » châteaux ni leurs 2èmes même 3èmes vins aguicheurs sur l’étiquette ; point de notes aléatoires surfaites ou truquées.

Les portraits de vignerons et de vigneronnes au cœur du guide

Ici, on présente simplement des vignerons et vigneronnes (ne les oublions pas), paysans ou néo-paysans qui se sont engagés dans une démarche éthique et citoyenne pour une agriculture saine et durable qui donne des vins sincères, grandes bouteilles ou vins de soif mais toujours francs. Des vins libres parfois sans contraintes d’appellation mais exprimant le terroir dont ils sont issus parfois de manière plus expressives que lesdites appellations. Vins en agriculture biologique, en biodynamie ou naturels (dont la certification ne peut être affichées car elle n’existe pas, il faut s’en tenir à la bonne foi du vigneron).

Cet ouvrage dresse avant tout des portraits de vignerons et vigneronnes, leur histoire, le cheminement de leur démarche et de leur engagement. Ils sont 120 issus de 12 pays différents. Bien sûr, on y parle aussi de leurs vins mais sans description ampoulées. Simplement. Évidemment, il y a des absents mais ils ne peuvent pas tous y figurer. Un clin d’œil de Bonum Vinum à Stefano Belotti (Cascina degli Ulivi, Piemont), Giovanna Tiezzi et Stefano Borsa (Pacina, Toscane), Jean Etienne Pignier (Domaine Pignier, Jura), Stéphanie Rousselle (château Lassolle, Marmandais), Fred Niger Van Herck (Muscadet et vin orange), Renaud (caviste La Contre-étiquette, Nantes).

Ces vignerons et vigneronnes ont réussi à faire leur place dans ce monde parfois opaque du vin grâce à des importateurs, des restaurateurs, des cavistes qui ont cru en eux. Selon Jonathan Nossiter qui préface l’ouvrage, « Cette affirmation d’une éthique dans les campagnes a été relayée par les gens des villes […] et par ceux qui racontent et qui révèlent ; les passeurs de paroles« .

L’ouvrage se termine par les Brèves de tronche, actualités survenues depuis la parution du n°1 et par un répertoire des cavistes « qu’ont d’la gueule ».

Tronches de vin, un plaidoyer pour le vin humain et pour les auteurs de vins.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.