La Dive Bouteille 2018 à Saumur, un salon de vins vivants


La Dive Bouteille 2018, un grand rendez-vous des vins naturels

Dive Bouteille 2018

Pour sa 19ème édition, la Dive Bouteille 2018 s’est à nouveau installée dans les magnifiques caves Ackerman à St Hilaire-St Florent près de Saumur. C’est un salon de vins naturels que Sylvie Augereau, l’une des organisatrices, elle-même vigneronne, définit ainsi : « Le vin naturel ne comporte aucun ajout chimique, sauf du soufre s’il y a besoin. Les vendanges sont manuelles, la culture est bio voire biodynamique. »

La Dive Bouteille 2018 a accueilli 17 nationalités différentes. C’est un salon professionnel où se pressent restaurateurs, sommeliers, cavistes, importateurs, journalistes et blogueurs. La clientèle est jeune. C’est un moment de retrouvailles dans la bonne humeur. Bonum Vinum était au rendez-vous pour la première fois.

Les instantanés de Bonum Vinum à la Dive Bouteille 2018

Loire

  • Marc Pesnot, domaine de la Sénéchalière. Marc est un créateur. Il sort des sentiers battus avec ses vins issus de Folle Blanche et de Melon de Bourgogne. Dégustés sa Folle Blanche 2017 qui oublie le Gros Plant dont elle est l’habituelle composante, un vin tout en fruit, une belle buvabilité grâce à une acidité bien maîtrisée ;  13ème heures 2017, sa dernière création originale, une Solera des journées de vendanges, les dernières gouttes du pressoir, un vin tout en équilibre et en plénitude, prometteur.

Sud-Ouest

  • Marc Penavayre, château Plaisance, Fronton, en biodynamie. Dégustés le château Plaisance 2015, 75 % Négrette avec Syrah et Cabernet Sauvignon, un vin frais avec des notes de réglisse apportées par la Négrette ; Alabets 2015, 100% Négrette, violette et réglisse.  chateau-plaisance.fr
  • Michel Issaly, domaine de La Ramaye, Gaillac. Déjà rencontré au salon Clisson dans un verre. Un vigneron parmi les plus créateurs dans l’appellation Gaillac. Dégusté Combe d’Avès 2016 de Braucol et Duras, sur les fruits rouges avec une belle fraîcheur. www.michelissaly.com/

Rhône

  • Domaine de la Ferme St Martin à Suzette. Un beau domaine près des dentelles de Montmirail, au cœur de l’appellation Beaumes de Venise. La Gérine 2017 de Carignan, Cinsault et Grenache en macération carbonique, un vin de copains sur le fruit ; Les Estaillades 2017, Côtes du Ventoux, 10% Counoise, 90% Grenache, de beaux épices ; Les Terres jaunes 2016, Beaumes de Venise, 80% Grenache, 20% Syrah, très épicé et minéral ; Costancia, Beaumes de Venise élevé 9 à 12 mois en foudre, 50% Grenache, 50% Syrah, une belle matière épicée en équilibre avec une acidité pour la fraîcheur ; la cuvée St Martin 2016 de vieilles vignes de 100 ans, une belle rondeur pleine de fruits mûrs, d’épices avec des tannins soyeux. www.fermesaintmartin.com

Grèce

  • Des vins présentés par l’importateur Oenos. Le Tetramitos 2016, vin du Péloponèse de cépage Roditis, citronné et floral avec une belle tension ; Le rosé de Xinomavro du domaine Thymiopoulos aux arômes de fraise. www.facebook.com/OenosFruitPierreLumiere/

Italie

  • La Stoppa, Elena Pantaleoni, « actrice » du film Résistance naturelle de Jonathan Nossiter. Le domaine se situe sur les coteaux de l’Emilie Romagne. Elena proposait des millésimes anciens, ce qui est très rare sur un salon. Dégustés le Barbera 2010 aux tannins ronds aux arômes de violettes et de fruits rouges ; le Barbera 2006, un vin profond, long en bouche aux tannins de velours ; le Macchiona 2011 de Barbera et Bonarda aux arômes fondus de fruits et d’épices ; le Macchiona 2009, un bel équilibre entre les arômes floraux, l’acidité et la structure tannique ; le Macchiona 2006, un vin élégant ; le Macchiona 2002 commercialisé en 2012, un vin droit et délicat. www.lastoppa.it
  • Pacina, Giovanna Tiezzi. Plaisir de revoir Giovanna rencontrée sur son domaine en Toscane près de Sienne. Toujours aussi enthousiaste et passionnée. Elle aussi est intervenue dans le film Résistance naturelle. Dégustés La Cerrentina 2016 de Trebiano et Malvasia, beaucoup de matière, un vin minéral avec une belle acidité ; La Rosa 2016, un Sangiovese rosé de saignée frais et salin ; Villa Pacina 2015 Sangiovese de vieilles vignes, fruité avec beaucoup de structure ; La Malena 2015 de Syrah et Cilegiolo aux parfums de fruits rouges ; Pacina 2012, 5 ans d’élevage, l’emblème du domaine, très profond, épicé, sur le pruneau cuit, un vin qu’on doit attendre un peu pour  qu’il assagisse ses beaux tannins mais la récompense est au bout ; Pachna (nom étrusque du domaine) 2011, de Sangiovese, minéral, un bel équilibre entre l’acidité et les tannins soyeux, du fruité et de la profondeur. www.pacina.it/

Les clins d’œil de Bonum Vinum au cours de La Dive Bouteille 2018

C’est toujours agréable de retrouver des vignerons et des vigneronnes rencontrés sur leur domaine pour un enregistrement ou un article.

  • Jeff Coutelou rencontré en juillet dernier, une dégustation mémorable
  • Marc Pesnot, l’interprète du Melon de Bourgogne et de la Folle Blanche

Les vignerons et vigneronnes sont-ils des artistes ? Beaucoup s’en défendent ou n’osent pas le reconnaître par modestie. Michel Tolmer, un artiste reconnu, exposait ses ouvrages à la Dive Bouteille 2018 : Mimi, Fifi, Glouglou, l’humour dégustatif.

Laisser un commentaire