Clisson dans un verre, les instantanés de Bonum Vinum


Clisson dans un verre, une histoire de copains

Clisson dans un verre

un organisateur heureux

Il était une fois cinq copains de Clisson amateurs de vins naturels qui ont rêvé d’un salon pour faire découvrir ce type de vin. Il y a un an, ils se sont constitués en association – « Les Epicurvins« – et ont lancé le projet, ce sera Clisson dans un verre. Cinq vignerons locaux ont dit banco puis 21 autres venus de toute la France se sont joints. Ils ont choisi la belle ville de Clisson près de Nantes, une petite cité touristique aux relents d’Italie au bord de la Sèvre, au cœur du Muscadet et connue pour son festival Hellfest.

A l’issue de la première 1/2 journée, le succès a déjà dépassé les espérances. Vivement Clisson dans un verre 2017 !

Les instantanés de Bonum Vinum

L’idée de Clisson dans un verre a démarré par l’engagement de vignerons locaux. Alors, commençons par ceux-là :

Loire, domaine des Cognettes, Stéphane et Vincent Perrault à Clisson près du Hellfest. Pour son Muscadet « Les 2 terres », 8 mois en cuve, 4g/hl seulement de sulfites ajoutés, un vin frais à boire sur des fruits de mer. Il faut goûter le Cogneterra, Vin de France, Melon de Bourgogne 2014, élevé 12 mois en amphore, vin nature avec fermentations malolactiques, un vin de garde gastronomique, minéral, cristallin, profond, complexe avec une belle finale. http://www.domainedescognettes.fr/

Loire, domaine de Bellevue, Jérôme Brétaudeau à Gétigné près de Clisson pour son Muscadet 2015 One Shot Granite, minéral, rond, une belle acidité et de beaux amers. A garder en cave. Originalité, Jérôme Brétaudeau a créé Sarmance, une gamme de cosmétiques issue de vignes bio. https://jeromebretaudeau.wordpress.com/

Loire, un clin d’œil à Vincent Caillé , domaine du Fay d’homme à Monnières, qui était représenté car il était en tournée aux… États Unis. Dégusté cette fois-ci la cuvée « Je t’aime mais j’ai soif », Vin de France 2015, délicatement acidulé. Pour en savoir plus sur Vincent et ses somptueux flacons, http://www.bonumvinum.eu/vincent-caille-en-muscadet-la-part-du-colibri/

Loire, domaine de la Paonnerie, Coteaux d’Ancenis, Agnès et Jacques Carroget-Gautier sont les fers de lance de cette appellation et des vins naturels de la région. 20 ans de bio et de biodynamie. La Paonnerie était l’habitation du régisseur du château de Vair, on y élevait des paons. Goûtés le Grolleau gris ceps de 1905, parcelle complantée avec 15 % de Chenin, macération d’une nuit, robe presque orange tirant sur le doré, un vin léger de soif, gourmand comme un bonbon ; le rosé d’Ancenis 2014 sur schistes, beau Gamay, un nez tout en fruits ; Les Champs jumeaux, Chenin 2015 vif et discrète acidité. http://paonnerie.free.fr/contact.php

Loire, nouvelle rencontre avec Didier Chaffardon. Dégusté cette fois les Cabernet Franc « L’incrédule » 2012 et « Roulpapille » 2014, de la rondeur et de la structure. http://pipette.canalblog.com/archives/2012/06/24/24542828.html

Bordeaux, Les trois Petiotes, Côtes de Bourg, Valérie Godelu. Un domaine de 3 ha. Des vins somptueux de Malbec, Merlot et Cabernet Franc tels le 2012, une explosion de fruits mûrs, plein et rond ; le 2011 a été élevé 18 mois en fûts de plusieurs vins ; le 2010, année solaire est très minéral quant au « Grand méchant loup » Cabernet Franc avec un peu de Merlot, bâtonné en fûts pendant 3 ans, il fait patte de velours avec des notes de sous-bois, de champignons, de la rondeur, de la douceur. http://lestroispetiotes.over-blog.com/

Bordeaux, La Closeries des Moussis, Laurence Alias et Pascale Choime à Arsac, un micro-vignoble de 1,5 ha en complantage de Merlot, Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon, Petit Verdot, Malbec et Carmenère. Vignes labourées au cheval. Le 2013 a été élevé 15 mois en fûts de 400 à 600 litres pour donner un vin élégant avec de beaux tannins. http://closeriesdesmoussis.fr/

Alsace, domaine Geschickt à Ammerschwihr. Dégustés le Riesling 2014, minéral avec une belle acidité ; le Riesling grand cru 2013, encore plus de minéralité et une belle longueur en bouche ; le Gewurztraminer 2014, fleur et fruit, on croque la grappe ; le Pinot noir qui vaut le détour léger et fruité. http://www.geschickt.fr/

Clisson dans un verreEt pour terminer, une belle découverte : Didier Mouton, vigneron-paysan encore en activité dans l’Éducation nationale mais bientôt en retraite. Il pourra ainsi se consacrer pleinement à son micro-vignoble de 1,3 ha en Midi Corrézien et de ses 25 ares près de Banyuls. En Corrèze, les pieds de nombreux cépages parfois rares ou originaux en France ont été plantés un à un depuis 1997 par ce vigneron passionné ; en Roussillon, il a acquis de vieux ceps de Grenache noir, gris, blanc, de Carignan, de Maccabeu. Le résultats donne de merveilleux vins de soleil sans ou très peu sulfités. Mais c’est toute une belle histoire qui méritera un article bientôt sur Bonum Vinum. https://www.facebook.com/Terres-de-Causse-197124957138600/timeline

Laisser un commentaire