Bonum Vinum, les enregistrements, rétrospective 2015

2015 fut une année sombre pour la liberté dont celle de boire. Que 2016 soit une année de rencontres et de dégustations avec les auteurs de vins ou avec les cavistes qui savent transmettre leur passion pour les flacons qu’ils ont mûrement choisis.

Bonum Vinum, les enregistrements

Bonum Vinum rend hommage à tout ces vignerons et vigneronnes qu’il a enregistrés au cours de l’année écoulée :

Marc Pesnot, Vins de France, vins naturels, domaine de la Sénéchalière, St Julien de Concelles, 44 Loire Atlantique, mai 2015

Johanna et Louis Cécillon, vigneronne et vigneron de pommes, cidres, Sévignac, 22 Côtes d’Armor, mai 2015

Francesco Anichini, Valle di Ceccione, Panzano in Chianti, Toscane, juillet 2015

Clos du Manuscrit, vignoble caché,Vins de France, Dausse, 47 Lot et Garonne, août 2015

Vincent Caillé, domaine du Fay d’Homme, Monnières, Muscadet, 44 Loire Atlantique, novembre 2015

Et les cavistes :

Renaud Combes, La Contre-étiquette, Nantes

Stany Guyot, Les Carafés, bar à vins, Nantes

Hélène Fortanier, La Cave que Bio, 44 Rezé

Philippe Rapiteau, co-auteur du guide « Tronches de vins », La Vinopostale, 85 La Roche/Yon

Bonum Vinum, les enregistrements

Charles Baudelaire (1821 – 1867)

un extrait de « Petits poèmes en prose »

 

Enivrez-vous

Il faut être toujours ivre. Tout est là, c’est l’unique question. Pour ne pas sentir l’horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.

Mais de quoi ? De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous. Et si quelquefois, sur les marches du palais, sur l’herbe verte d’un fossé, dans la solitude morne de votre chambre, vous vous réveillez, l’ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l’étoile, à l’oiseau, à l’horloge, à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est ; et le vent, la vague, l’étoile, l’oiseau, l’horloge vous répondront : « Il est l’heure de s’enivrer ! Pour n’être pas les esclaves martyrisés du temps, enivrez-vous ; Enivrez-vous sans cesse ! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise.

Bonum Vinum, les enregistrements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.