La vitiforesterie du domaine Emile Grelier. Écoutez voir

La vitiforesterie en appellation Bordeaux supérieur

Juin 2020. Le domaine Emile Grelier, c’est à Lapouyade, au nord de Libourne, en terre de Merlot. C’est l’oeuvre de Delphine et Benoît Vinet sur 8 ha. Pour y parvenir, il faut descendre la grande allée bordée d’arbres au pied desquels poussent des plants de pommes de terre recouverts de paille. Au creux de la vallée, on parvient à la maison et à son atelier où se déroulent les « ateliers nature ».

Le parcours de Benoît

Fils de vignerons polyculteurs bio et biodynamistes des Charentes, Benoît a d’abord vadrouillé à la suite de ses études qui se sont terminées en Champagne. Il a découvert le vignoble bordelais en exerçant la fonction de chef de culture sur différents domaines en culture conventionnelle.

Le domaine Grelier a été créé de toute pièce à partir de 2001 sur une prairie totalement vierge de 8 ha. C’est en hommage au grand père de Delphine, grand amateur de vins, qu’il porte ce nom.

La démarche vers la vitiforesterie

C’est la déclinaison viticole de l’agroforesterie qui se justifie davantage encore du fait de la monoculture de la vigne. Au départ, une « table ronde a réuni diverses associations : la LPO, l’office pour les insectes et leur environnement (OPIE) avec Vincent Albouy, le groupe Chiroptères d’Aquitaine, Arbres et paysages en Gironde. Il en est ressorti que l’arbre est un élément essentiel pour rétablir un écosystème équilibré dans les cultures. Benoît souligne que sur ce sujet, on n’a rien inventé.

L’aventure de la vitiforesterie a démarré en 2014. « Le but premier, raconte Benoît, était de permettre aux chauve-souris de venir sur le domaine. » Ensuite, celui-ci est devenu sujet d’étude ; Benoît et Delphine ont travaillé avec l’INRA, l’IFV, le Centre d’Etudes Spatiales de la Biosphère-CNRS. En conclusion, il fallait planter davantage. Aujourd’hui, le domaine compte 570 arbres sur 8 ha, en majorité des fruitiers qui produiront pour la vente dans quelques années.

La vigne du domaine Emile Grelier

Le domaine est planté à 95% de Merlot et à 5% de Malbec. Le sol n’est pas labouré et n’est tondu que si nécessaire (il n’y a pas eu de tonte pendant 5 ans). La plantation est dense, 6600 pieds/ha. Benoît a choisi la taille « cordon de Royat », très courte. Les fermentations ont lieu sur les levures indigènes. Le sulfitage est à minima. Le vin est élevé en cuves inox mises à disposition dans une cave coopérative.

La Possiblerie

Le domaine Emile Grelier est partie prenante de la La Possiblerie, un collectif engagé pour la construction d’un espace paysan collaboratif en faveur du changement. Il se situe au Château La Bardonne tout près du domaine viticole ; il appartient à 106 co-propriétaires qui louent ou vont louer à des acteurs qui acceptent de travailler ensemble selon des valeurs communes.

Les vins dégustés au domaine Emile Grelier

  • Bordeaux supérieur rouge 2015, une belle rondeur avec des tannins souples, des arômes de mûre, un bel équilibre. A boire.
  • Graine à graine 2018, VDF, tri manuel des baies, puissant, confituré, épicé.

www.domaine-emile-grelier.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.