Jo Landron en Muscadet, retrouver l’intimité à la vigne


Des Muscadet d’expression

Muscadet Jo LandronJuin 2017. Quoi de mieux, pour mener cet entretien, que de se rendre dans les vignes ? Jo Landron, l’homme aux plus belles bacchantes du Muscadet, m’emmène sur les coteaux de La Haye Fouassière (terroir de la cuvée Les Houx) au coeur de l’appellation Muscadet de Sèvre et Maine et installe une table sur laquelle il pose des bouteilles emblématiques de son domaine.

La démarche de Jo est le fruit d’une volonté d’élaborer des vins concentrés et équilibrés, le fruit d’une prise de conscience et d’une longue réflexion.

Prise de conscience qu’il n’était pas raisonnable de continuer dans la culture chimique conventionnelle. Prise de conscience des différentes composantes géologiques de son domaine et de leur potentiel d’expression dans des crus distincts. Ce fut d’abord le retour au labour, la diminution des rendements, puis le passage en agriculture biologique en 2002. Étape insuffisante selon Jo. Une longue réflexion l’a amené à repenser le vivant, à le reconsidérer dans sa globalité planétaire. Ce fut donc, en 2011, le passage à la biodynamie.

Des Muscadet d’équilibre

Équilibre est le maître-mot dans le discours de Jo. Équilibre entre les différentes minéralités du sol et le fruit. Equilibre entre acidité et salinité, les raisins sont vendangés « murs mais pas trop ». Equilibre entre l’audace du vigneron et sa sagesse afin de ne pas se déconnecter de la réalité du potentiel de son cépage unique. Cela donne des vins précis et tendus.

 

Les bonheurs du Vigneron

« Se faire du bien en soignant la vigne ». Il y a chez Jo un attachement viscéral à la terre. On sent chez lui un profond respect de celle-ci. Elle le lui rend bien. Ses vignes sont pour lui source de beauté, de bien-être et d’harmonie, de paix et de sérénité. Il faut ensuite composer, broder et ciseler les vins par l’ouverture des sens.

La dégustation

  • Amphibolite 2016, une belle explosion d’agrumes citronnés, de la richesse, un vin vif et tendu avec une pointe de salinité.
  • Clos de la Carizière 2015, des arômes de fruits mûrs, un vin souple avec de légers amers.
  • Les Houx 2015, de la structure, des arômes d’agrumes mûrs tirant sur l’oranger, vif avec une finale pointue, un vin précis de garde.
  • Fief du Breil 2014, élevé 24 mois, en attente du cru communal « La Haye Fouassière », du fumé, du minéral, de beaux amers en fin de bouche, un vin de garde.
  • Haute Tradition 2014, 20 mois d’élevage dont 12 en fût, des arômes d’épices et d’infusion d’herbes aromatiques, grande délicatesse et élégance pour ce grand vin de longue garde.

Les vins des domaines Landron sont exportés à 50% et appréciés dans de nombreux pays.

www.domaines-landron.com

Jo est membre du groupe Les Vignes de Nantes qui comprend tous les Grands du Muscadet.

Laisser un commentaire