Colette et le vin, un coup de cœur sur le web

 

COLETTE VIN

Colette, pseudonyme de Sidonie-Gabrielle Colette est née en 1873 à Saint Sauveur en Puisaye dans l’Yonne non loin des grands blancs de Chablis. Auteure de talent, elle était membre de l’Académie Goncourt. Elle nous a laissé de nombreux romans (Le blé en herbe, par exemple, initiation amoureuse d’un adolescent qui fit scandale dans les années 20). Colette était une femme libre -sa vie sentimentale fut tumultueuse-, épicurienne, gourmande, aimant la nature, les animaux, la musique et le vin.

Colette et le vin

Lettre ColetteA ce propos, elle a échangé une soixantaine de lettres sur papier dentelle illustré avec Lucien Brocard, négociant en vin et dans son œuvre, elle a consacré des pages inoubliables à ce breuvage qu’elle prisait beaucoup. L’écrivain et libraire Bernard Lonjon a écrit un ouvrage sur le thème « Colette et le vin » incluant le fameux courrier de l’écrivaine au négociant.

Un site web plein de charme

Colette et le vinBertrand Brocard, petit-fils du négociant, a créé le site web « Colette et le vin » pour mettre à disposition de chacun toutes ces précieuses découvertes, en faire la plate-forme d’échanges sur les expositions itinérantes qui peuvent être organisées sur demande et informer sur les diverses publications concernant l’auteure.

Une présentation simple mais qui nous transporte dans l’atmosphère du début du XXème siècle.

http://www.colette-et-le-vin.com/

Quelques réflexions de Colette sur le vin

Pour donner un avant goût, voici quelques citations de la grande dame :

« N’éloignez pas les novices de la connaissance et du plaisir du vin par l’usage d’un vocabulaire réservé aux seuls initiés : parlez simplement de vos vins. »

« Je me vante d’avoir grandi, mûri, vieilli dans la familiarité du vin ; à le tutoyer dès l’enfance, on perd l’esprit d’intempérance et de gloutonnerie ; on acquiert, on forme son goût personnel »

« Je fis adolescente la rencontre d’un prince enflammé, impétueux, traître comme tous les grands séducteurs : le Jurançon. Ces six flacons me donnèrent la curiosité de leur pays d’origine plus que n’eût fait un professeur. »

« La vigne, le vin sont de grands mystères. Seuls dans le règne végétal, la vigne nous rend intelligible ce qu’est la véritable saveur de la terre. Elle ressent, exprimée par la grappe, les secrets du sol. Le silex, par elle, nous fait connaître qu’il est vivant, fusible, nourricier. La craie ingrate pleure, en vin, des larmes d’or… »

A noter enfin :

COLETTE VIN

La maison natale de Colette à Saint Sauveur en Puisaye se visite http://maisondecolette.fr/

N’éloignez pas les novices de la connaissance et du plaisir du vin par

N’éloignez pas les novices de la connaissance et du plaisir du vin par

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.