Dégustation : Le Sot de l’ange à la Contre-étiquette à Nantes 2


En ce mois de novembre, il y a foule dans les rues de Nantes, on dirait le Sud, il flotte quelque part un air de la Ville Rose. Bonum Vinum a rendez-vous chez un caviste, la Contre-étiquette pour une dégustation de vins de Touraine, ceux de Quentin Bourse, Le Sot de l’ange, à Azay-Le-Rideau.

Le Sot de l’ange

Quentin est un jeune vigneron installé depuis peu. Il fait partie de cette nouvelle génération qui se démarque par sa volonté de respecter le terroir. Le domaine de 12 ha qu’il a repris était déjà en agriculture biologique et il pratique la biodynamie. L’appellation Touraine-Azay-Le-Rideau est assez vaste mais peu plantée en vignes ; elle suit globalement les bord de l’Indre. Quentin en est le dirigeant.Le terroir du Sot de l’ange est constitué d’argile à silex et les vignes datent des années 40 à 80 pour le Grolleau de St Mars, des années 60 pour le Gamay par exemple.

Parmi les vins que nous avons dégusté chez Renaud à la Contre-étiquette :

  • Un Chenin sec 2009 AZIAUM (nom latin au temps de la Gaule romaine), vin puissant, des arômes complexes, une longueur en bouche bluffante ; c’est une cuvée fermentée et élevée en fûts de Bourgogne.
  • Un Crémant de Loire, 80% Chenin 20% Grolleau de St Mars, 5 ans d’élevage sur lattes, récemment dégorgé, nez sur la truffe blanche, bulles très fines, belle rondeur, grande longueur en bouche, à la fois un vin facile et très complexe, prix très abordable chez Renaud.
  • Un pétillant de rosé, Grolleau de St Mars (80%) et Cabernet franc (20%) 2011, 2 ans d’élevage sur lattes ; c’est un brut nature élaboré uniquement par la richesse naturelle du raisin ; il faut le réserver pour un repas ou un apéro dinatoire.
  • Le préféré de Bonum Vinum : le Vin de France Grolleau de St Mars (45%) et Gamay (55%) 2013. Une belle surprise : du fruit, des épices (poivre), de la fraîcheur. C’est un vin nature et droit, il est sans soufre et ne contient que du jus de raisin, tellement digeste qu’on en boirait démesurément. On peut le présenter devant un bon pot-au-feu par exemple. Prix doux à la Contre-étiquette.

Il faut revenir sur le Grolleau de St Mars ; c’est un ancien cépage original qui pourrait figurer dans nos vins rares, c’est lui qui apporte aux vins de Quentin ses notes de poivre et d’épices.

Du nouveau, après les plants de tomate, dans la déco de la Contre-étiquette : Arnaud-le marchand vins, comme il aime à se qualifier, était fier de présenter une belle planche de skate constituée de douelles vernies venant du Sot de l’ange et élaborée par un champion et pro de ce sport. Un bel objet.

https://www.facebook.com/lesotdelange/timeline


Laisser un commentaire

2 commentaires sur “Dégustation : Le Sot de l’ange à la Contre-étiquette à Nantes